07- MONSIEUR KAÏROS


Lieu du spectacle: Théâtre des Ateliers

29 place Miollis
 13100 Aix-en-Provence

  • Mercredi 4 Avril 2018 - 20h30


Durée du spectacle 1h10

   

Réserver ce spectacle


Monsieur Kaïros

de Fabio Alessandrini

Mise en scène : Fabio Alessandrini

Personnes et personnages, l'identité entre réalité et illusion
Est-il possible qu'un personnage refuse l'identité que l'auteur lui a destinée ? Qu'il arrive à
modifier son parcours, son histoire à l'intérieur d'une oeuvre ?
Peut-il y avoir un échange, une conversation, un combat intellectuel, émotionnel, physique
même, entre un créateur et une entité à la fois abstraite et réelle comme un de ses
personnages ?
Sur la scène, espace idéal, la réalité et l'illusion se rencontrent, se mélangent, et le médecin,
personnage totalement virtuel, vit et raconte des expériences d'une réalité touchante,
bouleversante. Toute frontière entre vrai et faux, entre mensonge et vérité, entre réel et irréel,
est annulée. L'éclatement de ces dimensions libère et exalte l'aspect comique, paradoxale
de ce dialogue.
Monsieur Kairos est une réflexion sur les mutations de l'imaginaire et sur sa place dans notre
vie, mais aussi un questionnement autour des idées d'engagement, de participation, de
construction d'une communauté de plus en plus répandue. Une cité planétaire, un quartier
global aux frontières ambigues, où la relation avec l'autre survit presque exclusivement à
travers le filtre du virtuel; où l'écran d'un ordinateur ou d'une tablette sont souvent nos seuls
amis, où les suicides liés à la solitude et à la “depression informatique” augmentent de façon
vertigineuse.
Grâce à la technologie, nous pouvons aujourd'hui nous sentir très proches de peuples vivant
à l'autre bout de la planète, leur exprimer notre solidarité, notre soutien. Mais sommes-nous
encore capables de voir l'autre qui, en chaire et os, respire devant nous, d'en écouter les
souffrances, les problèmes, les rêves?
Devons nous prendre en compte l'idée d'une reinvention de notre participation, d'une
réécriture de nous mêmes dans le présent, dans l'histoire? Un engagement plus complexe,
surement plus difficile à accepter et à mettre en oeuvre, mais inevitable, peut-être, pour
contribuer à l'effacement de toute frontière, de tout préjugé, de toute peur.

_____________________________________________________________________________________________________
Luigi Pirandello et son atelier de construction de personnages

Nous voudrions aborder les thèmes de l'identité et de l'apparence, à travers un travail ancré
dans notre présent et, en même temps, librement inspiré de l’oeuvre de l'auteur italien, prix
Nobel de littérature, Luigi Pirandello.
L'écrivain sicilien nous a laissé un patrimoine littéraire, philosophique et théâtral infini. La
légèreté, l'ironie et le tragique se mêlent sans cesse, donnant vie à des situations et à des
personnages comiques, grotesques parfois, mais toujours profondément humains.
Leur questionnement, leurs obsessions, leur désir de donner un sens à leur existence et à
l'Univers entier, ont permis à l'auteur de développer sa vision de l'être humain et du monde.
Sommes-nous libres d'agir, de choisir ? Sommes-nous sûrs de nous connaître ? Que voient
les autres lorsqu'ils nous regardent ? Pouvons-nous modifier le cours de notre existence?
Comme des papillons imprenables, fins et moqueurs, les réponses se cacheront partout,
toujours un peu trop haut pour qu'on puisse les serrer dans nos mains.
L'inspiration de Pirandello provenait toujours de son présent. Il écrivait souvent à partir de
faits divers lus dans un journal.
Dans ses nouvelles il a souvent abordé les thèmes et identifié les situations qu'il a ensuite
développés dans les pièces de théâtre qui l'ont rendu célèbre dans le monde entier.
La nouvelle comme un atelier, un laboratoire de création de personnages.
C'est justement cet aspect de l'oeuvre de Pirandello qui nous intéresse : l'exploration du
labyrinthe infini de ses nouvelles, la rencontre avec des personnages et des situations hors
du temps et à la théâtralité forte. Les tons et les couleurs de la comédie ne manqueront
certainement pas.
Le jeu du théâtre dans le théâtre, la scène comme espace de l'intime, de l'inconscient
presque, les tragédies de ces personnages, ridicules à nos yeux, qui pourtant nous
ressemblent tellement...
Fabio Alessandrini





Écriture et mise en scène Fabio Alessandrini
Avec : Yann Collette - 
 Fabio Alessandrini

Assistant mise en scène : Sonia Masson
Scénographie, image : Jean-Pierre Benzekri
Lumière : Jérôme Bertin

Son : Nicolas Coulon


Coproduction Compagnie Teatro di Fabio, DSN - Scène Nationale de Dieppe, Espace Jean Legendre - Théâtre de Compiègne - Scène nationale de l’Oise en préfiguration,
Avec le soutien de : DRAC Nord Pas-de-Calais - Picardie, Conseil Régional de Hauts-de-
France - Nord Pas-de-Calais - Picardie, Conseil Départemental de l’Oise, Ville de Compiègne,
SPEDIDAM



Spectacle en partenariat avec  le Théâtre des Ateliers